Saint-Pétersbourg

Une semaine dans la “Venise du Nord”

Deuxième étape de notre long périple, Saint-Pétersbourg est notre point de départ sur le territoire Russe. Pour y arriver le voyage ne fut pas de tout repos :

• Un bus jusque Londres puis un autre jusqu’à l’aéroport où notre vol sera retardé de 3 heures,
• Ju qui oublie sa grosse veste d’hiver dans le bus (la belle excuse pour faire du shopping ?)
• Arrivés à Saint-Pétersbourg vers 8 heures du matin, difficile de se trouver une petite place dans le métro bondé avec nos gros sacs à dos.
• L’entrée de l’auberge que nous chercherons pendant de loooooongues minutes. Tout ça pour se rendre compte que les indications précises figuraient dans un mail (bravo Ju…).

Au final nous serons bien contents d’avoir notre chambre tôt et de pouvoir dormir un peu ! Après ces quelques heures de sommeil bien méritées nous partons enfin à la découverte de cette magnifique ville. Nous sommes, dès le départ, impressionnés par ses grandes avenues et bâtiments, la propreté des rues et des lieux publics. Nous décidons donc d’arpenter les alentours et de nous imprégner de l’ambiance de la ville.

Tout au long de notre séjour, au gré de nos balades et de nos visites, nous découvrons la riche histoire de Saint-Pétersbourg. Fondée en 1703 par Pierre Le Grand, sur un territoire marécageux repris au Suédois, la ville devient la capitale et la résidence des Tsars (puis Empereurs) de Russie jusqu’à la Révolution en 1917.

Place du Palais et musée de l’Hermitage

Connu pour être le plus grand musée au monde (en termes de nombre de pièces exposées), ce bâtiment gigantesque est en réalité composé de 6 bâtiments dont la plus connue est le Palais d’hiver, résidence des Tsars.

Nous passerons plusieurs heures à visiter les salles d’apparats, les diverses collections : françaises, italiennes, romaines, égyptiennes, etc… Pour faire le tour de tout le musée une journée complète ne serait pas de trop !
Devant le Palais se trouve une immense place où l’on peut aisément imaginer des défilés militaires. D’ailleurs nous auront la surprise, en nous baladant un soir, de voir débarquer tout un régiment armé !

Cathédrale de Saint Isaac

Non loin du palais d’hiver se trouve la Cathédral de Saint Isaac. Immense Cathédrale orthodoxe, elle a été construite pour accueillir 14000 personnes. On peut visiter l’intérieur mais également monter à l’extérieur, au niveau du dôme, ce qui donne un point de vue magnifique sur toute la ville.
A l’intérieur nous pouvons admirer des peintures, gravures, du marbre, des lustres. Tout est gigantesque et pas un seul bout de mur ou de plafond n’est vide.

“Perspective” (avenue) Nevsky

 

Cette avenue est la plus grande avenue commerçante de Saint-Pétersbourg. On y trouve de tout : restaurants, cafés, boutiques de souvenirs, de nombreuses églises mais aussi une très ancienne épicerie ainsi qu’une immense librairie.
En suivant un canal sur la droite, la Cathédrale de Saint Sauveur sur le Sang Versé apparaît.

 

Saint Sauveur sur le Sang Versé

Saint-Sauveur sur le Sang Versé fut érigée en mémoire de la mort tragique de l’empereur Alexandre II. Elle se dresse au-dessus de l’endroit précis où l’empereur a été blessé à mort le 1er mars, 1881, par des révolutionnaires. L’intérieur est somptueux, toujours très grand. Ici ce ne sont pas des peintures mais des mosaïques qui recouvrent l’ensemble de murs et plafonds.

Forteresse de Saint-Pierre et Saint-Paul

 

Construite sur ordre d’Alexandre le Grand, cette forteresse avait pour but de protéger Saint-Pétersbourg d’un possible retour des Suédois.

A ses pieds, une plage et la Neva. Parait-il que, quand celle-ci est gelée, ceux qu’on appelle « les morses », viennent creuser un trou dans la glace et faire trempette…. Nous avons préféré les bottes de neige et les grosses vestes, le temps était quelque peu venteux, pluvieux et la Neva agitée!

 

Palais Ioussoupov

Ce Palais appartenait à la riche famille des Ioussoupov qui a collectionné de nombreuses œuvres d’art. Les pièces du palais sont magnifiques, chargées d’histoire et nous finirons la visite par le théâtre privé du palais.

Palais de Catherine

 

Nommé ainsi en l’honneur de l’épouse de Pierre le Grand, Catherine 1ere, ce palais est situé à l’extérieur de Saint-Pétersbourg.
Pour y accéder nous avons pris le métro puis un bus qui nous conduisit dans la ville de Pouchkine, anciennement nommée Tsarskoïe Selo (le village des Tsars). Une heure et demie après être partis de notre auberge, nous arrivons dans le parc du palais.
Dans l’immense parc, nous découvrons, entre autre, un lac, des fontaines et le pont de marbre.
Dans le palais, nous admirons des salles grandioses comme le boudoir d’ambre et une immense salle de réception. Durant la visite nous apprenons avec surprise que le palais fut ravagé à la fin de la seconde guerre mondiale. Brûlé et dépouillé, il a dû être reconstruit par la suite. Le boudoir d’ambre d’origine ne fut jamais retrouvé et la construction de sa réplique nécessita 24 ans.

 

 

Petite photo bonus :

Ju et sa nouvelle veste. Vu les températures qui nous attendent, il ne devrait plus l’oublier !